Charte du réseau des Maisons pour la science

Charte du réseau des Maisons pour la science


La Charte du réseau des Maisons pour la science présente les objectifs, les engagements, et le fonctionnement du réseau.

Le diagnostic  
L’enseignement scientifique de l’école au lycée n’obtient pas en France les résultats attendus. Il n’apporte pas à la majorité des élèves un vrai goût des sciences ou des sciences de l’ingénieur, ne contribue guère à réduire les inégalités, voire les aggrave et est trop coupé des choix de métiers, en particulier dans la voie professionnelle. Les mathématiques n’échappent pas à cette analyse, soulignée par des enquêtes tant nationales qu’internationales ainsi que par le Parlement, alors que la curiosité de la jeunesse est intacte.
 
L’ambition du réseau
Le réseau des Maisons pour la science au service des professeurs, nées dans le sillage de La main à la pâte en 2012 au sein d’universités, à l’initiative de l’Académie des sciences, veut promouvoir une éducation à la science invitant tous les élèves, futurs citoyens, à découvrir et comprendre le monde qui les entoure en s’appuyant sur leur curiosité, leurs capacités de questionnement, de raisonnement, d’observation et d’imagination, et à développer celles-ci pour construire leur avenir.
 
Son objectif  
Les Maisons pour la science visent à faire évoluer durablement les pratiques des professeurs du premier et du second degré enseignant les sciences, les mathématiques et la technologie. Elles offrent une vision contemporaine et attrayante de la science, elles diffusent des connaissances scientifiques actualisées et les démarches qui sous-tendent leur élaboration. Les Maisons sont un lieu d’interactions entre des professionnels d’horizons variés qui font vivre la science du laboratoire à la classe.
 
Ses actions
Les actions des Maisons pour la science sont conçues et menées conjointement par des intervenants issus du monde de l’éducation, de la science, de l’entreprise et de la société civile. Favorisant une entrée par la science et un développement professionnel tout au long de la vie, elles abordent aussi bien les grands domaines scientifiques que leurs enjeux de société et proposent des outils permettant une transposition en classe.

Les engagements d’une Maison pour la science 

  • Être un lieu dédié prioritairement au développement professionnel des professeurs.
  • Proposer des actions autour des sciences de la nature, des mathématiques, des sciences de l’ingénieur et de la science informatique en intégrant chaque fois que possible une démarche d'investigation, une approche interdisciplinaire et-ou la maîtrise du langage.
  • Mettre en avant une entrée par la science, avec le souci permanent de présenter la nature du processus scientifique, d’apporter des éléments de mise à jour des connaissances scientifiques, d'établir des liens concrets entre la science et des pratiques de classe à la fois innovantes et opérantes.
  • Associer conjointement et à parts égales des formateurs issus du monde de l’éducation et des intervenants issus de la communauté scientifique/industrielle en contact par leur profession avec une science ou une technique vivante : chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, artisans, entrepreneurs…
  • Proposer des modalités d’actions variées : stages en présentiel, hybrides ou entièrement à distance, accompagnement pédagogique ou scientifique en classe... Une alternance entre des actions organisées par les Maisons pour la science et leur mise en œuvre dans les classes est recherchée.
  • Encourager au sein des établissements scolaires une pratique des sciences et de la technologie attrayante, créative, contemporaine et formatrice, en s’appuyant sur des relations privilégiées avec des chercheurs, des ingénieurs et des techniciens.
  • Favoriser les échanges et la collaboration au sein de la communauté éducative : professeurs du primaire et professeurs du secondaire ; d’une même localité ; d’une même discipline ou de disciplines différentes.
  • Mettre en place des actions visant à l’égalité des chances des élèves.
  • Offrir ses services à la totalité d’un territoire donné.
  • Se donner les moyens de prendre en compte les besoins des chefs d’établissement, des professeurs et de leurs élèves.
  • Faciliter et encourager des évaluations internes et externes pour mesurer l’impact des actions et des dispositifs auprès des professeurs et des élèves.
  • En s’appuyant sur un établissement d’enseignement supérieur, essayer de valoriser l’engagement des professeurs dans des actions de développement professionnel par l’attribution de crédits universitaires ou de diplômes.

Le fonctionnement d’une Maison pour la science

  • Une Maison pour la science est une structure rattachée à un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche.
  • Une Maison pour la science dispose d’une autonomie scientifique, pédagogique et organisationnelle locale qui lui permet d’engager des partenariats avec d’autres structures publiques ou privées (rectorat, ESPE, collectivités territoriales, entreprises). Sa gouvernance s’appuie sur un comité de pilotage dont font partie un représentant de l’Académie des sciences, de l’Académie des technologies et de la Fondation La main à la pâte ainsi que sur un conseil scientifique local auquel participe une fois par an un ou deux référents du conseil scientifique de la Fondation.
  • Une Maison pour la science bénéficie d’un personnel dédié (trois personnes au minimum : un(e) directeur(trice), un(e) ingénieur(e) de formation, un(e) assistant(e) de direction), dont le(la) directeur(trice) est nommé par le(la) président(e) de l’Université d’accueil après accord du président de la Fondation La main à la pâte.
  • Une Maison pour la science occupe des locaux bien identifiés avec des équipements adaptés, et est située au sein d’un pôle scientifique. Elle comporte des salles de réunion et de formation dédiées, du matériel et de la documentation. De manière à limiter les déplacements des professeurs, la création de centres satellites répartis sur son territoire est encouragée.
  • Le financement et la pérennité de chaque Maison pour la science sont fondés sur des sources diverses (universités, rectorat, acteurs territoriaux, entreprises, société civile, secteur de l’enseignement privé).
  • Une Maison pour la science adopte une charte graphique commune du réseau déclinée en couleurs proposées par la Fondation La main à la pâte. Elle contribue à un rapport d’activité annuel et participe à la gestion du site web collectif des Maisons pour la science.
  • Une Maison pour la science contribue à la dynamique du réseau en facilitant la circulation des bonnes pratiques, en contribuant à la construction d’actions communes et de communautés d'apprentissage, en partageant ses ressources et expériences acquises, en participant aux réunions et à la gouvernance du réseau.
  • La Maison pour la science établit des liens avec des équipes de recherche en science de l'éducation notamment pour inscrire l'évaluation de ses dispositifs dans une approche scientifique.
  • Les Maisons pour la science sont encouragées à participer à une coopération européenne et internationale, source d’inspiration pour identifier de « bonnes pratiques » et référence de qualité.

L’offre de développement professionnel d’une Maison pour la science

  • L’offre de développement professionnel s’adresse en priorité aux enseignants du premier et du second degré, mais aussi aux formateurs, inspecteurs de l’éducation nationale, conseillers pédagogiques, chefs d’établissements, enseignants-chercheurs, scientifiques, ingénieurs, étudiants, doctorants. Des formations spécifiques peuvent être mises en place à destination des professeurs de lycées professionnels ou pour des professeurs accueillant des élèves à besoins particuliers.
  • L’offre de développement professionnel, répondant à des besoins identifiés localement en concertation avec le rectorat, est conçue conjointement par les formateurs pédagogiques et les scientifiques qui participent à parts égales (50%/50%) aux actions. Elle comporte des actions en présence, à distance et hybrides, qui pourront s’inscrire dans des parcours de longueurs variées et donner lieu à certification.
  • Chaque Maison pour la science est accompagnée par un membre de l’Académie des sciences et un membre de l’Académie des technologies qui participent à son comité de pilotage, deux membres du conseil scientifique ainsi qu’un membre de l’équipe de la Fondation La main à la pâte pour l’aider à élaborer son offre.
  • L’offre de développement professionnel est régulièrement évaluée par le conseil scientifique de la Fondation La main à la pâte pour s’assurer du bon respect des principes de cette charte.