Rapport d'activité 2020-2021.

Il est disponible ici.

En juin 2021, Mathieu Barthélemy a succédé à Jean Calop à la directrion scientifique de la MPLS. Voici ce qu'il en dit :

La MPLS est là pour répondre, au-delà de la curiosité pour les nouveautés scientifiques toujours fascinantes, à la question fondamentale de ce qui fait science, de ce qui sépare science et croyance. Elle est là pour apporter une pierre à la formation de nos collègues enseignants et les aider à former de futurs citoyens dans un monde qui ne peut plus laisser les choix scientifiques et techniques aux seuls spécialistes. Nos enfants y compris ceux qui n’auront pas suivi de cursus scientifiques et techniques auront, c’est certain, à faire face à des choix fondamentaux dans lesquels les données d’entrée seront scientifiques et techniques. Ils doivent en tant que citoyen pouvoir exercer leur esprit critique.

La MPLS est une passerelle, un pont entre les chercheurs publics ou privés et la société via les enseignants. Ce rapport 2020-2021 montre la richesse des sujets abordés, toujours à la pointe de la science actuelle dans des domaines aussi divers que le biomimétisme, l’IA, le newspace ou encore l’utilisation de Fablab.