Conférence Ce que la COVID-19 nous apprend sur la modélisation des épidémies.

Jean-François Mathiot (LPC) Campus des cézeaux Aubière Amphi Recherche, vendredi 11 mars à 14h30


L’épidémie de COVID-19 se transmet par les voies respiratoires. Ce mode de transmission se fait ainsi par l’intermédiaire des relations sociales entre individus d’une population donnée, par opposition aux épidémies dont l’élément pathogène est transmis à longue distance, notamment par le vent. Après un bref résumé de l’intérêt de modéliser une épidémie, et des différents modèles utilisés actuellement pour comprendre l’épidémie de COVID-19, je présenterai le modèle PERCOVID basé sur la théorie de la percolation. Ce modèle permet d’intégrer de façon tout à fait naturelle trois caractéristiques des relations sociales, pertinentes pour la propagation de l’épidémie : leur densité plus ou moins grande, leur intensité plus ou moins forte et leur plus ou moins grande variété. Ces éléments permettent de comprendre simplement les différences que l’on observe sur l’évolution de l’épidémie entre des pays avec des comportements sociaux différents. Les résultats en France sur l’évolution de l’épidémie de décembre 2019 à février 2022 seront discutés en détails.