Femmes de sciences à la Maison pour la science en Alsace.

 

11 février : Retrouvez à l’occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science, les portraits de celles qui font ou on fair vivre la science dans l’équipe :

Portrait de Claire Bernadon, à l’époque doctorante en chimie des matériaux à la Faculté de Chimie de Strasbourg et formatrice ASTEP

https://dynamiques.hypotheses.org/1380

https://dynamiques.hypotheses.org/716

Portrait de Clarisse Huguenard-Devaux, enseignante-chercheuse en Chimie à l'Université de Strasbourg et formtrice à la MPLS Alsace.: https://www.maisons-pour-la-science.org/node/22687

Portrait de Marie-Anne Marrière, Formatrice Associée en Sciences et en Technologie pour le premier degré dans le Haut-Rhin : https://www.maisons-pour-la-science.org/node/15283

Virginie Laurent-Gydé, chercheuse à l’Institut des neurosciences cellulaires et intégratives et formatrice à la MPLS Alsace : https://recherche.unistra.fr/index.php?id=28230`

Annabelle Kremer enseignante de SVT et ancienne ingénieure de formations à la Maison pour la science en Alsace, au service des professeurs : https://www.maisons-pour-la-science.org/node/21427

Mélodie Faury, Chercheuse en études de sciences, Chargée de mission Sciences-Société / Science ouverte - Université de Strasbourg et ex-directrice de la MPLS Alsace: https://scienceetbiencommun.pressbooks.pub/neutralite/chapter/faury/

Le 22 décembre 2015, l'Assemblée générale a adopté la résolution A/RES/70/212(link is external) par laquelle elle décide de proclamer le 11 février de chaque année Journée internationale des femmes et des filles de science. L'initiative est mise en œuvre par l'UNESCO et ONU-Femmes, en collaboration avec des institutions et des partenaires de la société civile qui visent à promouvoir les femmes et les filles.

L’égalité des genres est une priorité globale de l’UNESCO, et l’accompagnement des jeunes filles, leur formation et leur pleine aptitude à faire entendre leurs idées sont des leviers de développement et de paix.

Les grands défis de l’Agenda 2030 pour le développement durable, qu’il s’agisse de la santé ou du changement climatique, demandent de former un maximum de talents. C’est pourquoi il est impératif d’augmenter le nombre de femmes actives dans les domaines scientifiques. La diversité dans la recherche élargit le bassin de chercheurs talentueux, apportant ainsi de nouvelles perspectives, du talent et de la créativité.

La Journée internationale des femmes et des filles de science, célébrée chaque année le 11 février, a été adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies afin de promouvoir l'accès et la participation pleine et équitable des femmes et des filles à la science. Cette journée permet de rappeler que les femmes et les filles jouent un rôle essentiel dans la communauté scientifique et technologique et que leur participation doit être renforcée. La célébration est menée par l'UNESCO et ONU-Femmes, en collaboration avec des institutions et des partenaires de la société civile qui promeuvent l'accès des femmes et des filles à la science ainsi que leur participation à la science.

Participez à la conversation avec #FemmesEnSciences

https://fr.unesco.org/commemorations/womenandgirlinscienceday