Vivre et mesurer le mouvement des planètes.
Action inscrite au plan académique ou départemental de formation
Action interdisciplinaire

L’observation des objets célestes dans l’Antiquité a permis de confirmer le modèle héliocentrique. Si ce modèle est bien appréhendé des élèves, l’explication des observations astronomiques depuis le référentiel terrestre, n’est pas simple. Sur un planétaire humain, les élèves se déplacent sur les orbites des planètes, dessinées à échelle humaine. Cette dimension kinesthésique facilite la mise en cohérence des observations avec le modèle héliocentrique. Cette action a pour objectif de familiariser les participants
avec la construction et l’utilisation pédagogique d’un planétaire humain. Cet objet original se prête particulièrement bien à une pédagogie de projet, au carrefour des mathématiques et des sciences physiques et naturelles.

> Les inscriptions s'effectuent via l'application GAIA (n° dispositif 20A0010931)

Ce que les participants feront
  • vivre des mises en situation en utilisant le planétaire humain ;
  • percevoir et mesurer les mouvements des objets célestes à travers leurs propres mouvements ;
  • actualiser leurs connaissances sur le système solaire en rencontrant des chercheurs ; 
  • envisager des transpositions didactiques pour l’enseignement de mathématiques, physique et chimie et SVT en collège.
Fonctions des intervenants
Chercheurs en astrophysique et en didactique de la physique, formateur en didactique et formateurs du 2nd degré
Partenaires

    

Région : Paris Île-de-France
Public : Enseignant.e de collège travaillant en interdisciplinarité ; 2nd degré, Cycle 3, Cycle 4
Responsable(s) : Romina Seyed
Axe : S'ouvrir à d'autres disciplines
Nombre d'heures : 12