Embarquez en Antarctique !.

Avec le projet "Embarquez en Antarctique", des enseignants d'Alsace et de Bretagne s'intéressent pendant 2 ans au thème du voyage d'exploration scientifique en milieu extrême, grâce à une collaboration entre les Maisons pour la science en Alsace et en Bretagne, l'Institut polaire Paul-Emile Victor (IPEV) et le Museum national d'Histoire naturelle (MNHN). Du 31 décembre 2016 au 24 février 2017 se déroule l'un des temps forts du projet : le suivi au quotidien d'une enseignante sur le terrain, embarquée en Terre Adélie avec des chercheurs.

10 écoles et collèges impliqués

Au cours de ces deux années scolaires, ce sont les équipes pédagogiques de 10 établissements scolaires qui sont impliquées en Alsace et en Bretagne, soit 42 enseignants et 880 élèves au total. Chaque établissement a mis en place un projet autour de la thématique de l'Antarctique (E.P.I. ou projets d'école). Du climat aux manchots, des milieux extrêmes aux expéditions scientifiques, les idées ne manquent pas pour étudier ce sujet par essence pluridisciplinaire.

Les enseignants ont bénéficié de temps de formation organisés par les deux Maisons pour la science, dont une semaine à la station marine de Concarneau (MNHN) en juillet 2016. De nombreux moments d'échanges ont eu lieu, entre enseignants bretons et alsaciens, avec des chercheurs ou encore avec Annabelle Kremer qui participe à l'expédition polaire.

Une enseignante embarquée pour le pôle Sud

Professeur de SVT en collège, formatrice et chargée de projet à la Maison pour la science en Alsace, Annabelle Kremer participera à l'expédition scientifique organisée par l'IPEV et suivra six programmes de recherche en Antarctique. En mission sur la base française Dumont D'Urville du 31 décembre 2016 au 24 février 2017, elle fera le lien avec les écoles et collèges participant pour contribuer aux besoins de leurs projets d'établissement. Elle contribuera également au recueil de données scientifiques de terrain, et rédigera un journal de bord pour rendre compte du fonctionnement de la recherche. Le 27 janvier, une liaison en direct est prévue avec des collégiens.

 

Pour en savoir plus :