Présentation des collèges pilotes en Alsace .

UN RESEAU A L’ECHELLE LOCALE, REGIONALE ET NATIONALE


 

En devenant collèges pilotes, les établissements s’impliquent dans une dynamique de réseau destinée à faciliter la circulation des idées, créer des liens entre les équipes, partager des problématiques et impulser de l’innovation. Cette dynamique est animée par le professeur référent au sein de l’établissement, le coordinateur régional à l’échelle académique et par la Fondation La main à la pâte au niveau national. Elle est alimentée par des temps de formation et d’échanges de pratiques pour les professeurs. Comme l’ensemble du projet, ces rencontres proposeront un ancrage fort avec la science actuelle.

 

 

 

En Alsace, un maillage régional pour cette année:


-Collège Lalique de Wingen-sur-Moder : Six professeurs impliqués avec un en SVT, (référent), un en physique-chimie, un en technologie, deux en mathématiques et une documentaliste. Correspondants Maison pour la science : Clarisse Huguenard-Devaux, Tierno Sissoko et Emmanuel Baroux


-Collège Mac Mahon de Woerth : Un professeur impliqué en SVT, un en mathématiques (référent), un en technologie et un en physique-chimie. Correspondants Maison pour la science : Marc Wambst et Jean-Daniel Hihi.


-Collège Pfeffel de Colmar : Trois professeurs impliqués avec un en physique-chimie (référent), un en mathématiques et un en technologie. Correspondants Maison pour la science : Olivier Dorvaux et Patrice Boutot.


-Collège Wolf de Mulhouse : Six professeurs impliqués avec deux professeurs de lettres, un en arts plastiques, un de musique, un de SVT (référent) et une documentaliste. Correspondants Maison pour la science : Jean-Luc Bubendorff, Annabelle Kremer et Marie-Anne Marrière.


-Collège Cassin de Cernay : Quinze professeurs impliqués, trois de technologie (dont un référent), trois de SVT (dont un référent), trois de technologie, six de mathématiques. Correspondants Maison pour la science : Claire Ledain et François Bernier.