Bienvenue aux clubs !.

Par Chloé Ronjon, stagiaire master STS à la Maison pour la Science en Alsace. Relecture par Clarisse Huguenard-Devaux

On enfile sa blouse et ses lunettes et on pousse la porte de la salle de Travaux Pratiques en Faculté de chimie... On y rencontre Clarisse Huguenard-Devaux, enseignante-chercheuse mais également formatrice associée de la Maison pour la Science en Alsace. Aussi investie comme enseignante que comme formatrice, elle organise un partage d’expérience entre ses étudiants en chimie et des collégiens en classe de 6ème.

Tous en chimie ! ...

Parfois, sur les heures de temps libre, sept étudiants volontaires encadrés par leur enseignante, Clarisse Huguenard-Devaux, se réunissent pour se perfectionner en chimie expérimentale. Leur enseignante souhaite leur offrir la possibilité de manipuler davantage en prolongeant les thèmes vus lors des séances classiques.

« Le premier de mes objectifs, c’est d’améliorer mon enseignement, pour faciliter leur apprentissage » C.H-D

Clarisse Huguenard-Devaux et ses étudiants

Pour ces étudiants en première année de licence en chimie, c’est l’occasion de faire le lien entre la théorie et la pratique, théorie qui, à leur avis, prédomine dans leur cursus. Ce club leur permet d’avoir du temps supplémentaire nécessaire pour stabiliser les notions et renforcer les connaissances qu’ils ont abordées en cours. Le plaisir qu’ils éprouvent à pratiquer la chimie entretient leur motivation. Avec cette structure informelle et en groupe réduit, les rapports avec l’enseignant changent et une relation de confiance et de complicité se construit.

« On vient ici pour faire beaucoup plus de manipulations, pour avoir plus d’expérience, pour être habitué au matériel. Ça nous permet aussi de mieux comprendre le cours théorique… on fait le lien entre ce que l’on fait en cours et ce que l’on fait en pratique. » Anthony

Pour Clarisse Huguenard-Devaux, l’envie de créer un Club est venue l’an passé d’une demande spécifique d’une professeure de lycée, qui souhaitait que ses élèves de 1e STL puissent échanger avec des étudiants en chimie. C’est le début du Club Chimie, dédié à la fois aux objectifs d’apprentissages universitaires cités et à la préparation de cette rencontre.

Répétition de l’expérience qui sera réalisée avec les collégiens :
on affine le protocole, on ajoute du matériel, on anticipe les difficultés.

…Pour partager leur(s) expérience(s)

Cette année, les étudiants du Club de Chimie vont être mis à contribution lors de la venue d’élèves du collège Jules Hoffmann de Strasbourg (Robertsau). Cette classe de 6e va ainsi pouvoir découvrir à la Faculté de Chimie aussi bien les lieux et les pratiques d’enseignement que le vécu des jeunes en formation, autant d’éléments qui aident à se projeter dans l’avenir. L’échange entre les deux groupes et le rôle médiateur des étudiants enrichissent le modèle classique de la visite à l’université.

« Si moi j’avais eu la chance de faire ça étant plus petite, certaines matières m’auraient plus intéressée. C’est bien qu’ils voient à quoi ils seront confrontés après le bac. Et on pourra leur donner quelques conseils. » Lyna

La visite viendra compléter un travail de plusieurs mois pour les collégiens. Ils sont engagés avec leur enseignante de Physique-Chimie, Joëlle Carbiener, dans un concours scientifique académique organisé tous les ans par l’Union des Physiciens en partenariat avec le Jardin des Sciences de l’Université de Strasbourg. La Maison pour la Science propose d’ailleurs une formation aux professeurs du second degré, en lien avec ce concours, dont l’objectif est d’obtenir la croissance d’un beau et gros monocristal à partir d’un sel (différent chaque année). Les collégiens volontaires ont découvert la cristallisation et peaufiné leur savoir-faire dans le cadre de leur propre club. Ils se sont exercés notamment avec du sulfate de cuivre pentahydraté commercial, sel que les étudiants ont, de leur côté, eu l’occasion de synthétiser en TP à partir de cuivre métallique.

Les activités du club sont définies avec les étudiants. Séduits par l’idée du concours des collégiens, les étudiants ont eu envie eux aussi d’obtenir un gros monocristal de sulfate de cuivre pentahydraté… Ca ne fonctionne pas du premier coup, mais c’est très beau tout de même !

Dans la première partie de la rencontre, les deux groupes vont donc se présenter mutuellement leurs démarches complémentaires. Dans un deuxième temps, les collégiens pourrontmanipuler, sous la houlette des étudiants. Le protocole scientifique qu’ils vont suivre va leur permettre de découvrir, cette fois, une conséquence du phénomène de cristallisation souvent exploitée en chimie : la purification du composé dissous. En se formant, le cristal s’extrait de la solution et y laisse les impuretés.

Il s’agira de recristalliser de l’acide benzoïque, fourni sous forme d’une poudre impure. La purification sera mise en évidence par l’aspect des belles aiguilles cristallines formées et la mesure des points de fusion.

Et si on tentait une chromatographie sur couche mince pour que la démonstration soit encore plus parlante ? A tester ! Pour découvrir la technique, les étudiants commencent par l’appliquer à un mélange de produits bien colorés : un extrait de lierre

Pendant les séances du club, en plus d’améliorer leur pratique, les étudiants sont amenés à exercer leur autonomie en participant au montage d’expériences. Ils trouvent matière à nourrir leur appétit pour les sciences expérimentales. En accompagnant ensuite les élèves, ils vivent une expérience susceptible de développer leur goût pour la communication. Une expérience, qui, en tous cas, leur permet de gagner en confiance.

Cette année, sur le même principe, Clarisse Huguenard-Devaux va accueillir trois classes d’un collège pilote du réseau Maison pour la Science en Alsace, le collège de Wingen-sur-Moder, dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire. Le Club Chimie se préparera à nouveau à encadrer les élèves, de précieux renforts pour les techniciennes et les enseignants. Le projet portera cette fois sur la synthèse de l’indigo, pigment bleu de grande importance historique, dont la première synthèse au 19e siècle coïncide avec la naissance de la chimie moderne.

https://clg-lalique.monbureaunumerique.fr/l-etablissement/evenements-2018-2019/sejour-scientifique-mai-2019/sejour-scientifique-mai-2019-3030.htm

Une occasion pour les étudiants de s’émerveiller, tout autant que les collégiens, devant une chimie haute en couleurs et de réviser quelques concepts fondamentaux comme l’oxydo-réduction !

Bravo et merci aux étudiants : Alberto, Anthony, Barbora, Eleanna, Imen, Lyna et Paula.

Crédits photos : C. Ronjon, Maison pour la science en Alsace