Retour sur : Esprit scientifique, esprit critique.

Bien observer, tester, soupeser l’information, s’y appuyer pour argumenter, imaginer pour innover : ces compétences sont au cœur de la pratique des sciences et peuvent être mises à profit dans la vie quotidienne, dans notre appréciation critique et honnête du monde qui nous entoure. D’où l’importance de travailler sur l’esprit critique par le biais des sciences en classe avec les enfants.

Pour s’en convaincre, suivons les guides, Elena Pasquinelli et Mathieu Farina. Ce mercredi 15 février les deux auteurs de la Fondation la Main à la pâte sont venus au Vaisseau présenté leur nouvelle ressource esprit scientifique, esprit critique. De 14 h à 15 h, Mathieu Farina a tenu une conférence sur l’intérêt de cette démarche,  devenu l’une des priorités de l’Education Nationale, l’enseignement de l’esprit critique s’est vu projeté sur le devant du débat éducatif. Il a souhaité montrer comment la Fondation la Main à la pâte peut, avec son nouvel ouvrage,  accompagner les professeurs dans cette démarche innovante, afin de mieux préparer les jeunes à leur citoyenneté. Cette journée n’aurait pas été dans l’esprit Main à la pâte, si elle n’avait pas compris des ateliers de mise en pratiques ! La conférence a donc été suivie par deux ateliers. Bruno Baechler et Sandra Bail, les animateurs du Vaisseau ont animé un atelier sur la créativité : le lab’OH. Les participants ont réalisé des astronefs et des circuits de billet afin de booster leur imagination car celle-ci est au cœur des nouvelles méthodes d’enseignement. En effet, dans un monde qui évolue, les enfants que l’on forme actuellement à l’école exerceront des métiers qui pour beaucoup n’existent pas encore. Elena Pasquinelli et Mathieu Farina ont quant à eux proposé de jouer à un jeu de cartes de leur création. L’activité ludique est une approche réflexive qui nous amène à nous questionner sur les biais que nous possédons tous dans nos raisonnement et les conclusions hâtives qui peuvent en découler parfois.  « Le projet fait découvrir aux élèves que les processus de raisonnement utilisés par la pratique de la science ne se cantonnent pas à celle-ci mais qu’ils sont utilisables dans la vie de tous les jours et dans de très nombreux domaines »  furent les mots de Mathieu pour conclure cette rencontre.

La Maison pour la science en Alsace vous rappelle que cette ressource, à destination des enseignants de cycle 2 & 3 pour les accompagner dans leur travail, est disponible gratuitement en ligne à l’adresse http://www.fondation-lamap.org/fr/page/62511/contenus-du-projet