Retour sur la première journée du parcours GMI .

GRANDEURS, MESURE & INSTRUMENTATION (GMI)
Aux racines des sciences mathématiques et expérimentales

 

Le 19 décembre dernier marquait le départ du parcours GMI avec l'action "de l'art à la mesure : accordons nos violons" . Une journée inédite et interdisciplinaire ou une douzaine d'enseignants présents ont pu aborder les notions de mesure et de grandeur concernant aussi bien l’enseignement des mathématiques que des sciences expérimentales. Mais revêtent-elles la même signification pour tous ? C'était l’occasion d’échanger conceptions et mises en situation. Les stagiaires ont aussi découvert la métrologie dans l’enseignement supérieur, ainsi que les possibilités offertes par l’IUT de Haguenau avec qui nous inaugurions avec cette action, notre partenariat. 

En quoi consiste le parcours GRANDEURS, MESURE & INSTRUMENTATION (GMI) ?

À destination de tous les enseignants du collège, un parcours interdisciplinaire où les participants créent un projet sur une thématique large, avec un lien fort entre mathématiques et sciences
expérimentales. L’occasion de découvrir la recherche in situ, en co-construisant avec des acteurs de provenances diverses un contenu pédagogique adapté aux élèves et aux nouveaux programmes.

Parcours d’engagement sur un an 

  • Entrer dans les labos de physique, chimie, biologie, sciences de la Terre, en abordant autant les aspects théoriques, historiques que technologiques
  • Intégrer les enseignements des mathématiques et des sciences dans une conception commune et cohérente
  • Découvrir des filières d’études scientifiques pour mieux orienter ses élèves en fin de 3e

Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) et Projet Inter-degré

Profitez des nouveaux programmes pour suivre un parcours interdisciplinaire pouvant inclure les sciences humaines et les arts !
Une approche inter-degré (Cycle 3 ou Cycle 4) est également tout à fait envisageable.

Sciences & Interdisciplinarité

Les notions de grandeur et de mesure en mathématiques et en physique, leur histoire intimement mêlée à celle des instruments ; la métrologie, les avancées technologiques et électroniques, le fonctionnement et le principe des appareils de mesures ; l’analyse de l’eau ou les mesures en sciences de la Terre : une problématique regroupant une énorme diversité de domaines...

Élèves & Sciences vivantes

Le parcours finira par une présentation du projet par les élèves en fin d’année. Bonus : une mise en situation des élèves dans un « vrai » laboratoire de l’université !

Témoignage de formateur : Jean-Daniel Hihi, ingénieur pédagogique à la Maison pour la science en Alsace et enseignants de SPC, il est à l'initiative du parcours GMI :

Avec Clarisse Huguenard-Devaux , nous avons proposé le matin une mise en situation sur le thème du "pied à coulisse". Lorène Dubreuil, Docteur et professeur de métrologie assistait à la mise en situation avant de nous faire un topo sur ce qu'était la métrologie. 
Au bout d'une heure, elle m'a dit : "mais en fait, c'est super, cette mise en situation, car toutes les problématiques sont abordées et les participants y sont confrontés naturellement. Ils peuvent directement comprendre les enjeux et les difficultés rencontrées. Je crois que je vais m'en inspirer l'année prochaine et commencer ma première séance avec mes étudiants d'IUT là-dessus".
Je trouve que c'est un bon exemple de ce qui se passe dans les Maisons : le partage dans tous les sens ; ceux qui viennent en tant que spécialistes peuvent repartir également avec des idées neuves, sur des sujets qu'ils connaissent pourtant très bien ! Et cette ouverture d'esprit, où l'on accepte de nourrir notre expérience de celle des autres en toute simplicité, c'est typique des gens qui participent en tant que formateurs et en tant que stagiaires à nos actions.

 

Galerie d'images :